assurance-pret-immobilier-id356_1Les professionnels du secteur de l’immobilier s’interrogent sur un modèle d’emprunt jusque-là répandu, notamment chez les foyers les plus modestes.

Le taux de crédit immobilier est l’élément principal qui amène les experts à remettre en cause les idées reçues. Alors que le taux d’endettement serait en effet allégé par le prêt sur 30 ans, le taux de crédit immobilier quant à lui augmente, comparé au taux des prêts contractés sur une durée moins longue. Les professionnels mettent en garde sur une telle longévité, qui s’avère parfois être un frein pour les banques. Ces dernières ont d’ailleurs négligé la révision du taux de crédit immobilier, qui peut atteindre jusqu’à 4,30%, contrairement aux taux des crédits plus courts (entre 20 et 25 ans), qui ont bénéficié de la baisse qui aura marqué l’année 2014.

Désormais, allonger la durée de son crédit immobilier n’est plus la meilleure solution pour optimiser sa capacité d’emprunt. Ainsi, les professionnels conseillent vivement aux futurs acquéreurs souhaitant obtenir un prêt sur 30 ans de recourir aux courtiers, afin de leur garantir les taux les plus avantageux.